Your message has been sent, you will be contacted soon

Call Me Now!

Fermer
Accueil » A la une » L’Afrique au cœur du scandale des Panama Papers

L’Afrique au cœur du scandale des Panama Papers

  • Array

La retentissante affaire des Panama Papers qui a dévoilé des montages financiers auxquels se sont adonnés plusieurs personnalités mondiales dans des paradis fiscaux, n’a pas épargné le continent africain, et pour cause, plusieurs dizaines de personnalités publiques ou proches des cercles du pouvoir ont été citées dans le scandale du Panama Papers.
Depuis dimanche dernier, un consortium de journalistes d’investigation dévoile les résultats d’une enquête internationale sur les paradis fiscaux. L’enquête se base sur plus de 11 millions de documents émanant de Mossack Fonseca, une firme panaméenne chargée de créer et de domicilier des sociétés écrans.
Ces révélations qui s’étalent sur la période allant de 1977 à 2015, dévoilent l’existence de plus de 214 000 entités fiscales offshores dans une vingtaine de paradis fiscaux différents. Parmi les clients de ces montages financiers, on retrouve des centaines de personnalités internationales, dont notamment des stars, des sportifs, mais également des politiques et des hommes d’affaires.
Plus de 200 pays sont concernés par ces fuites de données. Le continent africain est également concerné par cette affaire, puisque plusieurs dizaines de hauts placés y sont cités à plusieurs reprises. Mais contrairement à l’Europe et au Moyen-Orient, en Afrique, aucune chef d’Etat en cours d’exercice n’apparaît personnellement dans les dossiers du Panama Papers.
Une dizaine de ministres et hauts fonctionnaires en Afrique sont cités dans ces fuites, à l’exemple de l’actuel ministre algérien de l’industrie et des mines Abdeslam Bouchouareb. Plusieurs personnalités proches de dirigeants sont également au cœur de ce scandale comme le confirme le cas du neveu du président sud-africain Jacob Zuma.
L’unique personnalité africaine de premier rang ayant été directement impliquée dans ces frauduleux montages financiers est l’ancien président soudanais Al Mirghani, décédé en 2008. Les observateurs estiment que les révélations liées aux Panama Papers ne sont que le sommet de l’iceberg, les dossiers de Mossack Fonsaca n’ayant pas encore été tous divulgués.

Étiquettes:
Samuel Benshimon

A propos Samuel Benshimon

Directeur GIC CONSEIL 2001 – Poste actuel (11 ans) Missions de conseil en sûreté, sécurisation des investissements en Afrique, vérifications, protection des assets Analyste Senior : Kroll Société à responsabilité limitée (SRL); 1001-5 000 employés; secteur Sécurité et enquêtes 2000 – 2001 (1 an) Lt Colonel : Israel Defense Forces Administration publique; 10 000 employés; secteur Armée 1979 – 1999 (20 ans)

Laisser un commentaire