Le rapport « The Africa Investment Index Factors » a classé le Botswana, le Maroc et l’Egypte en tête des pays les plus attractifs pour les Investissements Directs Etrangers (IDE) en Afrique en 2017, un classement qui ne doit rien au hasard puisque les gouvernements des trois pays ont réussi au cours des dernières années à déployer une série de mesures pour faciliter les investissements étrangers.

Etabli par le cabinet suisse Quantum Global Research, ce rapport dresse un bilan complet de l’investissement en Afrique. Mthuli Ncube, le responsable de ce laboratoire de recherche international, a ainsi déclaré lors de la publication de cette étude que « malgré les défis extérieurs considérables et la baisse des prix du pétrole, bon nombre de pays africains démontrent une volonté accrue de parvenir à une croissance durable en diversifiant leurs économies et en introduisant des politiques favorables pour attirer des investissements étrangers ».

Bien qu’ils ne soient pas exportateurs de pétrole, le Botswana, le Maroc et l’Egypte font quand même partie de ces pays qui réussissent à attirer les investissements étrangers. Plusieurs critères leur ont permis de caracoler dans le trio de tête du classement pour l’année 2017.

Parmi ces critères, leur emplacement stratégique, chacun dans sa zone géographique sur le continent, leurs potentiels en main-d’œuvre qualifiée et enfin l’environnement politique plus au moins stable qui caractérisent les trois Etats.

A eux trois, ces facteurs réunis ont favorablement accru leur puissance en terme d’attractivité des investissements internationaux d’après Quantum Global Research.

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply