Tchad : 11 morts dans des violences intercommunautaires au sud-est  

Le bilan des affrontements entre éleveurs et cultivateurs à Salamat, dans le sud-est du Tchad fait état d’au moins 11 morts et une dizaine de blessés, a annoncé dimanche le gouverneur de la province, Yambaye Abel Massira.

“Je peux confirmer que ces affrontements ont occasionné 11 morts, une dizaine de blessés et 12 personnes instigatrices de ce conflit ont été arrêtées”, a précisé le gouverneur du Salamat dans une déclaration à la presse, indiquant que les affrontements se sont déroulés vendredi et samedi après que les bovidés d’un éleveur ont dévasté un champ.

Dans le sud-est du Tchad, les combats entre éleveurs et cultivateurs sont fréquents. Plus de 30 personnes ont été tuées dans des violences intercommunautaires entre fin novembre et mi-décembre.

Ces conflits opposent principalement les éleveurs nomades arabes et les cultivateurs autochtones sédentaires, qui accusent les premiers notamment de saccager leurs champs en faisant paître leurs animaux. Le Tchad est également le théâtre des attaques interethniques.