Afrique du Sud : des risques pour l’économie selon Fitch

La lenteur observée dans la campagne de vaccination en Afrique du Sud entraînera des risques pour l’économie qui pourraient persister jusqu’en 2022, a averti l’agence de notation Fitch Ratings.

“Le gouvernement a sécurisé suffisamment de doses pour vacciner la population adulte, mais la plupart n’arriveront que dans la seconde moitié de 2021”, a déclaré l’Agence internationale, notant que “les retombées économiques de toute nouvelle vague seront ressenties moins que l’année dernière, mais elles pourraient encore peser sur les finances publiques”.

Fitch a souligné ainsi que la croissance à moyen terme de l’économie sud-africaine restera faible à moins de 2%, ce qui constitue une contrainte majeure qui compliquera les démarches d’assainissement budgétaire, notamment à la lumière des réformes publiques très limitées et lentes mises en œuvre dans le pays.

Relevant que cette faible croissance limiterait la capacité du gouvernement à contenir le ratio dette/PIB, Fitch a rappelé que la dette publique devrait passer de 82,5% du produit intérieur brut (PIB) au cours de l’exercice 2020/21 à 87,1% en 2022/23.