La France : Paris préoccupée par la recrudescence des combats au nord de l’Éthiopie et la situation humanitaire au Tigré

Le président Emmanuel Macron a fait part de la “préoccupation” de la France face à la recrudescence des combats au nord de l’Éthiopie et à l’évolution de la situation humanitaire au Tigré, a indiqué samedi un communiqué de l’Elysée.

M. Macron a exprimé cette préoccupation lors d’entretiens avec les premiers ministres soudanais Abdallah Hamdok, et éthiopien Abiy Ahmed.

A cette occasion, le chef de l’Etat français a indiqué que “la situation humanitaire très dégradée et le besoin d’acheminer l’aide aux populations du Tigré nécessitent des mesures fortes et notamment la levée de toutes les restrictions à l’acheminement de l’aide”, souligne la présidence française.

Dans ce contexte, M. Macron a exprimé le soutien de la France aux efforts du chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), Martin Griffiths, qui se trouve actuellement en Ethiopie.

Pour les autorités éthiopiennes,  le front de libération du peuple du Tigray (TPLF) est désigné comme «organisation terroriste» qui a perdu sa capacité face à l’armée fédérale et a dû recourir à la machine de propagande qui demeure sa dernière arme.