Le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi a entamé lundi une tournée dans plusieurs pays africains dont le but premier est de relancer la coopération aux niveaux économique et sécuritaire avec les pays du continent.

Ce périple en Afrique est le premier du genre pour le président égyptien. Débuté mercredi par le Gabon, la tournée sera poursuivie par des visites en Tanzanie, au Rwanda et enfin au Tchad. De nombreux hommes d’affaires égyptiens font le voyage avec le président Al Sissi, avec l’objectif de jauger les potentiels économiques des pays visités.

Le voyage du président égyptien a été très médiatisé par la presse africaine, dont certains ont fait le parallèle avec les longues tournées effectuées en 2016 et 2017 par le Roi Mohammed VI du Maroc dans plusieurs pays du continent.

Il semble que la stratégie du souverain marocain pour consolider les relations du Maroc avec d’autres pays africains dans des partenariats Sud-Sud solidaires soit également la voie poursuivie par le président égyptien.

Contrairement à ses prédécesseurs, le Raïs égyptien a fait de l’Afrique une de ses priorités. Abdel Fattah Al Sissi a en effet participé à de nombreuses rencontres africaines, notamment les sommets de l’Union Africaine.

Toutefois, les observateurs voient dans l’actuel périple du président égyptien en Afrique davantage une opération destinée à détourner l’attention de la crise interne en Egypte où le régime est confronté à une forte pression des groupes islamistes armés.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply