Burkina FASO : au moins six morts lors d’une attaque dans le Nord 

Au moins six personnes, dont deux supplétifs civils des forces de sécurité burkinabè dans la lutte antijihadiste ont été tuées lundi lors d’une attaque dans le nord du pays, près de la frontière malienne, selon un élu local.

“Des individus armés ont attaqué hier soir (lundi) le village de Loumbila”, localité située à 35 km de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord, faisant “six morts, dont deux volontaires” de défense de la patrie (VDP), a déclaré cet élu local sous le couvert de l’anonymat, faisant état de trois blessés.

Les assaillants, au nombre d’une “centaine”, selon cet élu, “ont attaqué plusieurs sites, notamment le centre de santé, le marché, et en ont incendié plusieurs. Ils ont également emporté plusieurs biens dont des vivres et des engins à deux roues et des tricycles (triporteurs)”, a-t-il détaillé.

Par ailleurs, trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées mardi, par des présumés bandits, au marché de Guelwongo, à une cinquantaine de km de la ville de Pô, près de la frontière avec le Ghana, selon l’agence AIB.

Six individus armés sur trois motos ont fait irruption mardi en milieu de journée au marché de Guelwongo.

Ils se sont dirigés directement vers les échangeurs de devises et ont ouvert le feu, faisant trois victimes, a appris l’AIB auprès des autorités locales.

L’attaque a également occasionné de nombreux blessés qui ont été conduits aux centres de santé de Zecco et de Guelwongo.