Mali : Un dirigeant du groupe Etat islamique au Sahel arrêté par la force française Barkhane (état-major)

Un “cadre” du “groupe Etat islamique au grand Sahara” (EIGS) a été arrêté au Mali par la force française Barkhane, rapportent mercredi les médias de l’hexagone citant l’état-major des armées françaises.

Ce cadre de l’EIGS avait été repéré par un hélicoptère au cours d’une opération conjointe de Barkhane et des forces armées nigériennes.
Il portait “une arme automatique, une lunette de vision nocturne, un gilet de combat, un téléphone et une radio”, a indiqué l’état-major des armées françaises précisant qu’il s’est rendu sans résistance.

Dadi Ould Chouaïb, alias Abou Dardar, “l’un des cadres de l’EIGS”, a été arrêté le 11 juin dans la zone “des trois frontières”, aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, une des zones principales d’action des groupes jihadistes installés au Sahel, notamment de l’EIGS.

Abou Dardar est un ancien membre du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), dont beaucoup de cadres ont rejoint l’EIGS. Arrêté une première fois en 2014, il avait été remis aux autorités maliennes.