Les autorités maliennes ont annoncé mardi qu’au moins quatre civils  Touaregs n’ayant aucune relation avec les problèmes politico-militaires de leur région, ont été tués par de présumés djihadistes près de la frontière avec le Niger.

« Un campement des Touaregs de la tribu des Imghad, du nom d’Intessikite, situé à 44 kilomètres de Ménaka, a été attaqué mardi matin par des terroristes. Au moins quatre civils ont été tués dans cette attaque », a déclaré une source sécuritaire malienne.

« Parmi les civils tués, il y a un enfant et des personnes âgées. Ils dormaient sous leurs couvertures peu avant l’attaque. La panique s’est installée et des civils ont fui le campement », a déclaré de son côté un élu de la ville de Ménaka.

Selon les autorités locales, les assaillants appartiennent au groupe du djihadiste Adnan Abou Walid Sahraoui, actif dans cette zone reculée du Mali et qui a notamment prêté allégeance à l’organisation terroriste autoproclamée Etat islamique (EI).

Le motif de cette attaque reste pour l’heure encore flou. En effet, les tribus locales ont l’habitude de mener des attaques fréquentes contre les campements de groupes ennemis. Cet assaut pourrait ainsi entraîner une contre attaque de la part des Imghad, fortement armés et ayant une assise tribale et de solides alliés dans la région.

 

Share.

About Author

Leave A Reply