Mali : Le colonel Assimi Goïta a prêté serment

Le colonel malien Assimi Goïta a prêté serment lundi en tant que président de la période de transition politique, censée ramener les civils au pouvoir.
Goïta a assuré lundi que son pays respecterait tous ses engagements envers la communauté internationale, au moment où les principaux partenaires étrangers exigent des militaires les garanties qu’ils rendront le pouvoir à des civils élus début 2022.
Le colonel Goïta a dit sa volonté d’organiser “des élections crédibles, justes, transparentes aux échéances prévues” pour février 2022.
“Je voudrais rassurer les organisations sous-régionales, régionales et la communauté internationale en général que le Mali va honorer l’ensemble de ses engagements pour et dans l’intérêt supérieur de la nation”, a-t-il dit après son investiture comme président de transition.
La cérémonie s’est déroulée au Centre international de conférence de Bamako (CICB).
Pour rappel, les militaires ont renversé le 18 août 2020 le président Ibrahim Boubacar Keïta puis le 24 mai, le président Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouané ont été arrêtés et destitués par le colonel Goïta.